EDDARD MINGWE, AUTEUR DANS LES GRANDES LARGEURS...

EDDARD MINGWE, AUTEUR DANS LES GRANDES LARGEURS...

REVUE DE PRESSE "DEMAIN, QUAND J'ETAIS MORT !"


CRITIQUE DE "DEMAIN, QUAND J'ETAIS MORT !" PAR LE BLOG LIGHT & SMELL

Chronique de "Demain, quand j'étais mort !" par le blog littéraire "Light and smell".

 

 

Merci pour cette chronique !

 

Brain-fishing...Une future activité en vogue^^

DECOUVRIR LA CHRONIQUE


02/07/2017
0 Poster un commentaire

CRITIQUE DE "DEMAIN, QUAND J'ETAIS MORT !" PAR LES CHRONIQUES DE L'AUTOEDITION

Chronique de "Demain, quand j'étais mort !" par Les chroniques de l'autoédition.

 

 

Merci pour cette chronique !

 

Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoooiiiirrrr...

DECOUVRIR CETTE CHRONIQUE


02/07/2017
0 Poster un commentaire

CRITIQUE DE "DEMAIN, QUAND J'ETAIS MORT !" PAR EGIDE OF BOOKS

Chronique de "Demain, quand j'étais mort !" par le blog Egide of Books.

 

 

Merci pour cette chronique !

 

Du gore qui tâche mais qui ne fait jamais tâche...

DECOUVRIR CETTE CHRONIQUE


02/07/2017
0 Poster un commentaire

CRITIQUE DE "DEMAIN, QUAND J'ETAIS MORT !" PAR LA RUBRIQUE D'OLIVIA

Chronique de "Demain, quand j'étais mort !" par le blog littéraire "La chronique d'Olivia"

 

 

Merci pour cette chronique !

 

Eux aussi ont aimé...A mon avis, ce sont des résidents de Pandemick Rivers...

DECOUVRIR CETTE CHRONIQUE


02/07/2017
0 Poster un commentaire

NOUVELLE CHRONIQUE POUR "DEMAIN, QUAND J'ETAIS MORT !"

Voici une nouvelle chronique très sympa & flatteuse relevée ce matin sur Facebook dans le groupe "Fans de zombies"...Merci à son auteur !

 

 

Hello à tous, revoici la petite chronique du vendredi soir sur les livres de zombies...

Eh les gars! Allez! venez faire un petit tour tout frais payé à Pandémick Rivers, là ou les locaux vous regarde avec envie...

Bon! par quoi je commence, par l'histoire ou par l'auteur qui mon avis, est bon pour finir enfermer...quoique!!

L'auteur:
Je ne sais pas si c'est d'avoir trop mangé de champignons bourrés de vitamines qui poussaient aux extrémités de ses pieds qui le poussa à écrire ce livre, ou alors d'avoir manger quelques cuisses de grenouilles frelatées dont la fermentation de la digestion lui soit monter au cerveau et d'écrire dans un état second.....comment dit-on déjà....ces petites histoires loufoques. Oui, mes amis, dans ce cerveau démentiel et complètement nécrosé, baignant dans son putride liquide, se trouve un troubadour de l'écriture non conformiste concernant une zombédie (mot créé par l'auteur, je précise) délirante...

L'histoire:
Non, non et non on ne s'attaque pas à un de mes plats préférés (chiotte, va falloir que je regarde a deux fois avant de bouffer des cuisses de grenouilles maintenant!!), nan, je rigole...^^
C'est complètement différent des histoires de zombies que vous avez lu jusqu'à présent, ça c'est sur et certain, et surtout, il n'en existe pas deux comme cette histoire sur Terre. Ce livre est unique, c'est carrément un LZNI (livre zombiesque non identifié) littéraire.
C'est plein de petites histoires amusantes successives, dont le début nous montre les souvenirs de jeunesse complétement déjantés de notre personnage principal et dans un des trous les plus reculés de l'Amérique profonde.
Dés le début on est vite dans le bain, quoiqu'ici c'est assez sanguinolent. Déjà les locaux sont anthropophages, leurs petits passe-temps, la chasse aux touristes qui se sont égarés dans le coin et surtout il y a la fête de la tartine humaine, comme c'est complètement perdu, ils se reproduisent entr'eux donc une grande concentration de consanguins. Et avec ceci, on rajoute une invasion pandémique venant de spores intergalactiques contaminant tout un endroit ou se trouve une production locale de vente de surgelés de cuisses de grenouilles et qui dessert le monde entier, le plus, il y a une mutation sur les grenouilles. Des locaux qui vont se retrouver de vivants à mort-vivants dont le régime alimentaire ne va pas changer et une pandémie qui va se répandre un peu partout à travers le monde. S'en suis quelques petites histoires hilarantes
Même notre personnage principal n'y échappera pas et deviendra un mort-vivant (à cause de sa copine, je vous jure, les femmes, surtout celle-ci une vraie plaie....^^), après avoir raconter sa vie d'avant, va faire de même mais après son trépas.
L'auteur arrive a nous montrer dans son roman la dérision qu'il fait sur les aspects de notre société ainsi que l’absurdité de certaines de nos façons de vivre.
Rhôô, c'est pas bien de tourner en dérision certains personnages de la vie politique et publique, je me suis bien marrer en lisant la petite histoire concernant le couple BHL/Domballe, et dans le vif du sujet de l'époque pour l'élection présidentielle américaine, acclamons Mr Tonald Drump qui se fait rudement ridiculiser ici, c'est poilant et on rignole (avec quelques passages très...je n'en dis pas plus...^^)
et n'oublions pas aussi un chanteur très connu, ici une véritable épave qui chante Goodbye Marylou (je vous laisse deviner!!) dans une chambre de bonne miteuse.
Vers la fin, l'auteur nous fait un bon dans le futur de vingt-neuf ans, vingt-huit jours et vingt-sept heures plus tard, je zappe les minutes, l'être humain se fait rare, il est parqué, proche des abattoirs, le monde est peuplé de zombies, et ceci ont gardés les habitudes d'avant l'apocalypse, comme le foot (euh! c'est assez surprenant des zombies jouant au foot, surtout quand il y a le ballon qui traverse le corps...^^), faire les courses, gérant de magasin alimentaire, policier, chauffeur de taxi, etc....une vision du futur assez surprenante....et avec une conclusion excellente.

Un livre avec un humour sur toute ses formes à prendre a plusieurs degrés que cela soit le second ou le vingtième, des passages bien gores (on adore!!), des gags, sarcasmes et satires font la paire et n'oublions pas aussi que c'est très caricatural.
Un livre qui se lit vite et qui accroche dés les premières pages, le style de l'écriture est fluide et c'est d'une imagination débordante...
Je précise pour ma part ce qui m'a attiré, c'est la couverture qui est excellente, elle attire l'œil, vient ensuite le titre et enfin le 4eme de couverture.
Je conseille fortement pour un agréable moment, à lire !


note: 5/5

 


15/04/2017
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser